Le dico de La Galantine

Le dico de Galantine
A

AFSCA :  Dernière visite 18 avril 2014, avec 93 % ! Agence Fédérale pour la Sécurité Alimentaire. L’AFSCA contrôle la sécurité de la chaîne alimentaire pour protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes. Elle se dit notre « partenaire » pour sa quête d’une plus grande confiance des consommateurs. « Partenaire » surement, mais tout « opérateur » de la chaîne alimentaire contribue à son financement. D’où coût pour un petit restaurant comme La Galantine : 147.30 € pour 2017. Ce montant dépend du secteur d’activité et du nombre de salariés.


Apéro : outre le choix de nos apéritifs que l’on trouve assez vaste, il faut noter qu’ils sont accompagnés d’une petite assiette apéritive. 

Aquality : poissons. Notre poissonnier vient tous les jours, sauf le dimanche, de Zeebrugge. Damien et son équipe livrent dans toute la Wallonie. Nous passons commande avant 04h00 du matin pour une livraison à Latinne, parfois avant 08h00 ! Bruges. 050 55 99 11 

Aux Sens Larges : Vins et épicerie fine. Hughes Wautelet d’Avin vend également aux particuliers. Dites lui que vous venez de notre part, il sera content et donc de bonne humeur lors de notre prochaine livraison ! Hughes est toujours de bonne humeur et sa palette de vins de France et du monde s’élargit de mois en mois. Avin (Hannut). 019 69 60 51

B

Bérénice : aussi appelée « Madame de La Galantine ». Elle est l’épouse (etc.…) de « Monsieur de La Galantine » (aussi appelé Stéphane). Elle assure l’accueil et le service à La Galantine, mais aussi une foule d’autres choses, dans l’ombre. Si la cuisine est bonne, c’est grâce à elle qui a rendu Stéphane de bonne humeur !

Blog : « Bonjour, je m’appelle Galantine, petit restaurant à Latinne. Dans mon journal intime, vous trouverez mes états d’âme et je raconte ce que font, dans ma salle, ma cuisine ou ma terrasse, mes géniteurs : Stéphane et Bérénice. » Ce journal intime, Stéphane l’édite dans « Le galantinez-vouS »

C

Café Liégeois : Le café liégeois s’appelait à l’origine « café viennois ». Il a été rebaptisé en 1914 par les cafetiers parisiens en soutien à la résistance héroïque des liégeois lors de l’invasion allemande. A la Galantine, le café liégeois à beaucoup de succès. Son secret c’est la sauce à base d’expresso amélioré de liqueur de café, de « biiip » et de beaucoup d’amour.

Claudine : la tante de Stéphane et aussi l’ex-patronne (vous savez, c’est là, au Grand Ryeu, que se sont rencontrés Stéphane et Bérénice) c’est aussi la maman d’Eric et Alain Boschman, les cousins évidemment ! Claudine, avec son mari : Jacques, ont été les premiers formateurs de Stéphane et Bérénice. Parce que Claudine, elle aussi, aime un bon verre, elle est placée près du bar 

Colruyt : On ne présente plus cette chaîne, mais vous pouvez noter que le magasin de Hannut, vient de faire peau neuve. Non, il ne faut pas acheter en grande quantité ! Et les nouvelles charrettes sont très pratiques. Hannut. 019 51 42 27 

Compagnie Fermière : Beurre, Œufs, Fromages. (BOF). La Famille Van Cutsem de Ciplet nous apporte tous les 15 jours des produits de qualité. Le beurre salé sur votre table en est un aperçu. Braives. 019 69 83 82

D

Dame blanche : en 1825, « La Dame Blanche » de Boieldieu, cet opéra-comique, connaît un immense succès à Paris. Un glacier doué invente immédiatement un nouveau dessert : la dame blanche, glace vanille, chocolat chaud et chantilly. 
À la Galantine, la dame blanche est servie avec de la vraie sauce chocolat, chaude, servie à part. Une valeur sûre des gourmandises « galantiniennes » en particulier et du goût des belges en général.

Droit de bouchon : chaque lundi, outre les menus « Sagesse » et « Gentillesse », vous pouvez apporter votre bouteille de vin pour accompagner vos plats. Un droit de bouchon de 7.50 € vous sera demandé pour le service de celle-ci. Une bonne occasion de sortir une bonne bouteille de votre cave pour la savourer dans d’excellentes conditions.

E

Enfants : Les enfants (sages) sont les bienvenus à La Galantine, étant nous-mêmes parents de 3 braves enfants, nous connaissons les tracas des parents pour faire manger les bons petits diables au restaurant, c’est pourquoi depuis le début de La Galantine, les lardons (comme dit mon ami Blabla!) jusque 12 ans, découvrent une carte spécialement conçue pour eux. Boulettes, Spaghettis…
Elle est désormais disponible dans Le Galantinez-vouS.

E-mail : Attention, nous avons donc créé une nouvelle adresse E-mail, facile à retenir. 
Prenez-en bonne note : "info@lagalantine.be" 
Vous pouvez y envoyer des messages de toutes sortes ou simplement votre adresse E-mail pour faire partie des contacts de La Galantine et être mis au courant des nouveaux menus ou futures manifestations. 
ATTENTION, Stéphane et Bérénice ne sont pas tous les jours sur leur ordi, donc ne réservez pas par ce biais, c ‘est plus prudent ! 

F

Ferdinande : l’ancienne voisine (la maison côté terrasse), cette dame, décédée en 2005 à l’âge de 103ans, était très contente d’avoir de jeunes et courageux voisins qui ont ouvert un petit restaurant juste à côté de chez elle. Elle a accepté de vendre une bande de terrain de 3 mètres, ce qui a permis à Stéphane et Bérénice de faire une terrasse. À l’époque, celle-ci était installée au niveau de la rue; quelques années plus tard, une fenêtre transformée en porte a permis la construction d’une nouvelle terrasse de plain-pied avec la salle. En 2007, ils investirent dans le montage d’une charpente et d’une toiture. La table Ferdinande est placée de son côté !

Ferme du vieux Tilleul : Escargots « Petits Gris de Namur ». Madame Flamand nous a reçus dans sa ferme de Bierwart lors de notre voyage gastronomique à l’occasion de nos 15 ans. Depuis 1986 elle élève ses escargots et en fait profiter les plus grandes maisons de Belgique (Comme Chez soi, La Galantine …;-)). Bierwart. 081 83 35 73

Février : le 27 février 1993, La Galantine ouvre ses portes pour la première fois ! Un petit pas pour la gourmandise, un grand pas pour Stéphane et Bérénice. Ils espèrent terminer leur carrière en l’an 2193, fortune enfin faite!

Fourneau Sainte-Anne (le) : Michel Marchand (michmach)  vous accueille dans ce spacieux et chaleureux restaurant de Vinalmont. Parallèlement, Michel dirige aussi « Réceptiomat » une petite entreprise de location de matériel de réception, de chapiteaux, de châteaux gonflables...

G

Galantine : 1. la galantine est une charcuterie faite avec une volaille ou une viande désossée que l’on farcit et que l’on roule en ballottine, la cuisson se fait dans un fond de gelée.
2. il y a une bonne vingtaine d’années, Stéphane et Bérénice travaillent ensemble dans un restaurant bruxellois. À la demande du patron qui veut un peu de nouveauté, ils créent une petite mousse de saumon enrobée de saumon fumé. Ils appellent cette recette «La galantine aux deux saumons » en se disant que c’est un très joli nom et que si un jour ils ouvrent leur restaurant, ils le nommeront « La Galantine »! Ce qui fut fait en 1993.

Galantinez-vouS (Le) : est le nouveau nom de la Gazette de La Galantine que vous connaissez depuis janvier 1998. Une nouvelle mise en page, un nouveau look un rien plus moderne, un nouveau nom mais toujours les mêmes missions : vous donner de nos nouvelles, vous informer des manifestations gourmandes passées et à venir, vous communiquer nos nouveaux menus et aussi vous distraire et apporter un peu de bonheur dans votre vie. « Le galantinez-vouS » vous incite à vous « galantiner » sans modération, mais a aussi pour objectif d’invoquer La Galantine et Vous.


Gentillesse : 1. Un menu présenté tous les lundis : quelques entrées, quelques plats et l’assiette gourmande pour seulement 29.00 €
 2. Qualité que Stéphane et Bérénice tentent de partager avec vous chaque semaine, du jeudi au lundi.


Georgette : Georgette est une voisine qui, avec feu son mari, Roger, ont beaucoup aidé Stéphane et Bérénice lors de l’ouverture de La Galantine. Leurs conseils ont permis aux « étrangers » qu’étaient Stéphane et Bérénice de faire le moins d’impairs possible. Ils ont aussi fortement appuyé leur demande d’achat du terrain pour l’installation du parking face au restaurant. Sans Roger, vous seriez garés sur le bord du trottoir. Georgette mérite bien sa table, une des préférées, près de la fenêtre et du radiateur !
 


Gourmand : le menu « Gourmand » est un menu de 3 services , entrée froide ou entrée chaude, plat et dessert. Comme dans tous les menus de La Galantine, vous avez du choix à chaque service et le choix dans tous les desserts de la carte. 

H

Hibou : le hibou, dans la salle de La Galantine, est une pièce unique sculptée par le grand père de Stéphane (Grand Papa Doudou). Il était scellé à la cheminée de la maison natale de Stéphane, il a déménagé lors de la vente de celle-ci par ses parents et a été offert à Bérénice parce qu’elle était une belle-fille méritante !;-))

Hougardy : Volaille. Situés dans le zoning de Hannut depuis le début des années 90, Auguste et Nicole Hougardy avec leurs deux fils, Michel et Patrick, proposent toutes volailles, gibiers, salaisons, et charcuteries. Hannut. 019 51 20 48

I

Inventaire : chaque 31 décembre, après la fête du réveillon, Stéphane commence son inventaire ; son bloc-notes, sa calculette et sa balance, dans chaque frigo, chaque rayonnage chaque étagère… Après, recherche des prix unitaires et totaux, c’est tout ! Il n’y a quand même pas loin de 300 articles !!

ISPC : Produits Horéca. Une grande surface organisée comme Ikéa : un circuit vous oblige à passer dans les « vins et alcools », puis dans le rayon « épicerie », ensuite « entretien et papier », « matériel de cuisine et vaisselle », « habillements et nappages», et « boulangerie ». Là vous remontez votre col et entrez dans le frigo : « boucherie », « volailles et gibiers », « poissons », « fruits et légumes » et vous terminez par « BOF » (voir à C). Le passage à la caisse est la dernière étape et il faut une carte réservée à la profession (en principe, mais de nombreux particuliers « pistonnés » y font leurs petites courses !). Liège. 04 278 92 92

J

Julia : encore une ancienne de Latinne, Julia est l’ancienne propriétaire de la maison. Entre Julia et La Galantine, la maison à connu un ou deux autres habitants et une longue période à vide. Julia, certains d’entre vous le savent déjà, n’a jamais vraiment quitté la maison, elle hante toujours les murs et vous surveille lorsque vous êtes à table ! Houuuu! C’est un hasard si c’est une table ronde mais peut-être un signe !

Juliette : une vielle tante de la famille Boschman. Lors du décès de celle-ci les héritiers se sont partagé ses avoirs et ont vidé sa maison du square Ambiorix à Bruxelles. Une belle petite armoire, un vaisselier deux corps, ne trouvait aucun acquéreur, Stéphane a eu le coup de foudre et a demandé à l’emporter. Le dressoir fut baptisé « Juliette ». Avant le restaurant, il s’appuyait là, sur le mur du living de Stéphane et Bérénice.

K

Kilo : important dans toutes les préparations, le kilo vaut 1000 grammes !.

L

Le Jeudi Je Dis Oui : le menu spécial du jeudi soir.  Une assiette gourmette, un plat au choix et une assiette gourmande pour seulement 30.00 €. La réservation se justifie par les différentes petites préparations qui ne peuvent se faire qu’au dernier moment.

Lunch : Un lunch est disponible depuis quelques mois à La Galantine, une entrée, un plat et un café gourmand pour 22.00 €. Ce lunch est disponible les lundis, jeudis et vendredis midi. 

Lundi Oui L’Autre Aussi : créé pour répondre au menu du jeudi, le lundi en met plein la vue : l’apéro offert à tous, le menu « Sagesse », le menu « Gentillesse » et le droit de bouchon possible (voir dans ce dico). La carte et menus habituels restent disponibles ces 2 jours.

M

Mc Guinness : Monsieur Mc Guinness n’est pas le brasseur de La Galantine! Depuis 15 ans, le patron de la société Essentialys nous aide à éliminer les mouches de notre salle. Le « Mastermatic » diffuse toutes les 8, 15 ou 30 minutes un « pschitt » de produit naturel insecticide et répulsif à base de pyrèthre. Ce produit, très efficace et non nuisible pour l’homme ou les animaux, a trouvé sa place dans notre privé aussi. De plus, depuis ce mois de novembre 2010, Mr. Mc Guinness s’occupe du « Plan de lutte contre les nuisibles » exigé par l’AFSCA dans l’HORECA. 
Pour plus de renseignements sur cette société, ses différents produits, des infos intéressantes sur ces méchantes bébêtes, ou même un achat en ligne, consultez ce site très bien réalisé : http://www.essentialys.be Téléphone : 010 40 25 40

Maison du Tourisme : La maison du Tourisme des Vallées de La Méhaigne et de La Burdinale est  située à La Ferme de la Grosse Tour à Burdinne. Maison du Tourisme : 085 25 16 96 www.tourismebm.be

Marguerite : la grand-mère de Stéphane, on l’appelait « Grand Maman Doudou ». Elle a connu l’ouverture du restaurant, mais son état ne lui a pas permis de venir le voir. Une table lui a donc été dédiée. Comme la « Doudou » est la maman de Claudine, vous comprendrez qu’elle a été placée à ses côtés pour un contrôle maternel constant ! (Oui, Claudine est la sœur de la maman de Stéphane : Cécile ! Compliqué hein !)

P

Plaisir : le menu « Plaisir » est un menu de 5 services, entrée froide, entrée chaude, sorbet, plat et dessert. Comme dans tous les menus de La Galantine, vous avez du choix à chaque service et le choix dans tous les desserts de la carte.

Plan de table : un plan de table "type" est organisé, mais il arrive souvent que quelques tables soient mises ensemble. Stéphane et Bérénice possèdent aussi des trucs magiques pour pouvoir faire des tables pour le nombre réservé (de 2 à 21 personnes ou jusqu'à 30 en 3 tables de 10!). Un restaurateur est aussi un peu déménageur !

Pourquoi-Pas (le) : Pierre Marin et son épouse, Isabelle ont transformé une partie de leur habitation pour réaliser ce sympathique petit restaurant de Braives. Pierre dirige aussi l’agence bancaire Crélan. 

Proxy : Supermarché. Bernadette et Michel Beaudouin ont ouvert le Proxy Delhaize de Braives il y a quelques années. L’équipe est dynamique et toujours de bonne humeur. Un « petit » grand magasin avec un choix étonnant. Les baguettes multi-céréales sont délicieuses aussi (demandez les mêmes que celles de Bérénice !). Braives. 019 69 94 88

R

Redécouverte : le menu « (Re)découverte » est un menu de 6 services. La première assiette apéritive comporte 4 préparations, le deuxième service est composé de 3 entrées poissons, le troisième de 3 entrées viandes, le sorbet poursuit le plaisir et est suivi de l’assiette de 3 viandes pour arriver enfin au 6ème service qui vous fait découvrir 3 desserts. Vous l’avez compris, il ne faut pas choisir, vous aurez un peu de tout !!

Régalys : les asperges de Hesbaye. La ferme de Kamerijck, de Jean et Bernadette Lejeune, produit de délicieuses asperges vertes en Hesbaye. La Galantine vous les propose chaque printemps, pour le plus grand plaisir de vos papilles. Une visite de la ferme pour les groupes de 10 à 30 personnes est possible pendant la saison (d’avril à juin). Gingelom. http://www.regalys.be 011 88 10 64

Réservation : Lors de votre réservation, vous pouvez demander la table que vous désirez. Mais attention, elle est peut-être déjà demandée, et les autres réservations, même futures, peuvent parfois contrarier votre choix.
Répondeur : en cas d’absence, en cas de ligne occupée et, en principe, vous serez accueillis au téléphone par un répondeur automatique. Stéphane essaye d’y laisser un message clair, net et complet. Il vous demande d’y laisser vos noms et n° de téléphone. Vous pouvez aussi laisser un petit message (un poème par exemple!) Nous vous rappellerons sans faute, sauf si la technologie s’acharne contre nous !
Merci d’être indulgent et de recomposer le n° si, exceptionnellement, nous ne vous donnons pas de nouvelles. 

Rien que des entrées : le menu « Rien que des entrées » est un menu de 5 services, entrée froide, entrée chaude, sorbet, encore une entrée chaude et dessert. Ce menu très agréable est un bon compromis entre le « Gourmand » et le « Plaisir », mais attention, comme son nom l’indique, il n’y a pas de plat de consistance, donc pas de pommes de terre ou autre féculent ! Comme dans tous les menus de La Galantine, vous avez du choix à chaque service et le choix dans tous les desserts de la carte. 

S
Service Traiteur : vous avez envie de faire la fête chez vous ou simplement, vous n’avez pas envie de venir au restaurant (pour voir le match des Rouches à la télé !...), la cuisine de La Galantine peut s’inviter à votre domicile. La cuisine, pas le cuisinier, mais Stéphane fera tout, de la préparation au mode d’emploi pour vous satisfaire. 
ATTENTION, nous remercions notre clientèle fidèle du « Service traiteur de fin d’année » mais nous sommes au regret de vous annoncer la fin de celui-ci. 
T

Table de Service : c’est une vraie table de service de restaurant, offerte par Claudine et Jacques (Le Grand Ryeu) lors de l’ouverture du restaurant. Elle est très pratique !

Terrasse : la terrasse de La Galantine est à votre disposition dès les premiers jours du printemps, pour y prendre simplement l’apéro ou pour passer l’entièreté de votre repas. Si le temps s’y prête et si vous en avez envie, n’hésitez pas à le demander dès votre réservation, il y a moins de place en terrasse que dans la salle ! De toute façon, quoi qu’il arrive, si vous réservez votre table en terrasse, votre place est disponible dans la salle; d’abord parce que Latinne n’est pas à l’abri d’une grosse averse ou de tout autre désagrément, ensuite, Stéphane et Bérénice ne sauraient pas, sans nuire à la qualité, servir deux fois plus de clients dans de bonnes conditions. 
NOUVELLES CHAISES DEPUIS LE 23 JUILLET 2010 

V

Valentine : l’autre grand-mère de Stéphane, la maman de son papa : Gustave. Elle non plus n’a pas connu le restaurant et pour cause, elle n’a pas non plus connu la vie professionnelle de son fils. Elle serait sûrement très fière du resto de son petit-fils, sa table a donc sa place dans la salle.

W

Wiliquet : Boulangerie. José et Chantal Wiliquet vous propose du pain, rien que du pain, mais du  pain. Le magasin est souvent en libre service, servez-vous payez et reprenez votre monnaie. Braives. 019 69 84 11

XYZ

Yvette : voici la grand-mère de Bérénice cette fois, Mamy Yvette est décédée en 2006 et a donc bien connu La Galantine. Elle y venait le plus souvent possible, chaque fois qu’une bonne âme voulait l’y amener. Elle s’y léchait les babines et montait faire une petite sieste sur le divan de l’étage avant de retourner à Binche, son village natal.